Il y aura 74 ans, le 26 avril 1937, l’aviation allemande bombardait Gernika, et surtout sa population civile , un lundi de foire, qui voyait se presser des gens de toute la région.

L’objectif Gernika ne fut pas choisi au hasard ; il fut retenu parce qu’il était le  symbole des Libertés Basques, parce qu’il était le berceau de l’une des plus vieilles démocraties d’Europe.

Le gouvernement de la République passa commande à Pablo Ruiz Picasso du tableau “Guernica” afin de dénoncer les morts et les souffrances causées à sa population par le bombardement; une toile qui s’est convertie aujourd’hui en symbole universel de Paix et des Droits de l’Homme.

La peinture n’est pas faite pour décorer les appartements, c’est un instrument de guerre, offensif et défensif, contre l’ennemi.  Pablo Picasso

A l’occasion de cette commémoration, vous pouvez vous joindre à ce mouvement de revendication légitime demandant le retour du tableau “Guernica” à la ville martyr de Guernika.

Signez la pétition en ligne

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.