Samedi 7 février, la journée de l’ours donne le coup d’envoi du carnaval 2015, qui s’achèvera le 14 avec le traditionnel Ihauteri Nagusia et le procès de San Pantzar.

Cette semaine sera ponctuée d’une conférence, d’un spectacle, d’une exposition et d’animations pour enfant. « Nous souhaitons que la population s’approprie ce carnaval et y participe, qu’il devienne l’un des temps forts de la vie culturelle luzienne », souligne Gaxuxa Elhorga Dargains, conseillère municipale déléguée à la culture et à la langue basques

Samedi 7 février Harzaren eguna

Pour la seconde année, la journée de l’ours est organisée par l’association Begiraleak.
Le matin, à partir de 10h30 : défilé, en tenues traditionnelles du carnaval labourdin (zitzil), du parc Ducontenia jusqu’à la place Louis XIV où les danseurs de Begiraleak interpréteront une chorégraphie originale créée pour ce moment. Une pause sera faite au marché et place Foch.
C’est l’occasion pour l’association qui fête ses 80 ans cette année de promouvoir un nouveau personnage les Hiruburu et de l’associer au carnaval de Saint-Jean-de-Luz. Ce monstre à trois têtes qui représente le passé, le présent et le futur accompagnera l’ours, annonciateur du printemps.
Les Hiruburu seront présents également lors du défilé le 14 février.
L’après-midi : défilé des enfants avec départ à 15h de Ducontenia.

image
Dimanche 8 février : 
Conférence « les carnavals basques »

11h, Grillerie du port
Par Beñat Zintzo-Garmendia
Depuis 1970, l’historien et anthropologue Beñat Zintzo-Garmendia voue une passion pour le Pays Basque. Il étudie ses rites et coutumes approfondissant particulièrement le carnaval, l’inquisition et la sorcellerie, la danse basque. Il divulgue son savoir à travers des conférences, des expositions et des livres.
Spécialiste des Carnavals Basques des 7 provinces basques, Beñat Zintzo-Garmendia parcourt tout le pays Basque pour en comprendre le sens ethnographique à travers les nombreux rituels. Il est l’auteur d’un ouvrage sur ce sujet.
En 2008 il a créé l’association Zintzo Garmendia à Colomiers qui a pour but de promouvoir la culture basque.

Spectacle de Neo Kotilun

14h déambulation pendant 1 heure dans les rues du centre ville et retour place Louis XIV
16h spectacle sur la place (repli à la Grillerie du port, en cas de pluie)
Neo Kotilun est un spectacle de danse créé par l’association Le foyer de Bardos. Cette création contemporaine inspirée de danses et musiques traditionnelles est interprété par la troupe KSI composée sept jeunes danseurs formés à l’école de danse de l’association et accompagnés de 3 musiciens (2 txalaparta et 1 DJ).
Avec son dernier spectacle Neo Kotilun, la troupe KSI propose d’explorer le mystère entourant le Kotilun Gorri, personnage traditionnel du carnaval Labourdin. Revêtu d’un costume aussi hétéroclite que splendide, le personnage, mi burlesque, mi magique, renvoie à un monde archaïque, traversé de forces élémentaires aussi puissantes que contradictoires. Le spectacle, jouant sur la démultiplication du personnage en présente sept sur scène. D’abord indifférenciés, et presque informes, ils se métamorphosent peu à peu en s’appropriant les divers éléments du costume : haut chapeau enrubanné, masque, jupe rouge sur pantalons, ils deviennent de magnifiques créatures. Ils se livrent alors à des jeux étourdis où chacun montre son individualité avant de s’emparer de leurs attributs : le fouet en crin d’animal et la ceinture chargée de sonnailles. Ils découvrent, alors, ce qui fait d’eux des êtres magiques…

du mercredi 11 février au dimanche 8 mars : Exposition « Carnavals basques »

Villa Ducontenia – Du mercredi au dimanche de 14h30 à 19h et le samedi de 10h30 à 12h et de 14h30 à 19h
Entrée libre
Exposition de photographies de carnavals issues de la photothèque de Beñat Zintzo-Garmendia, constamment bonifiée depuis 40 ans
Elle est composée de 35 panneaux de planches photographiques et de panneaux à thème illustrant les personnages récurrents : hartza (l’ours), les basajaunak (hommes-sauvages), les quêteurs (personnages dont la symbolique dépasse leur rôle), les sorgiñak (sorcières basques dans une approche historique et sociologique)
Pour aider les visiteurs, 22 cartes accompagnent les différents carnavals présentés et destinées à aider à la compréhension des attitudes, des missions des différents personnages.
Des sept provinces historiques, seront présentés ici principalement le carnaval labourdin (Saint-Jean-de-Luz, Bayonne, Ustaritz, Espelette, Hasparren, Briscous…), d’Ituren (Navarre), de Zubieta (Navarre) et de Mundaka (Bizcaye).
Exposition bilingue

Mercredi 11 février

Atelier badge
14h-15h atelier badge avec l’association Ihauteri à la médiathèque
Les enfants pourront confectionner des badges sur le thème du carnaval
Groupe de 15 enfants à partir de 4 ans.
Sur inscriptions à la médiathèque, section jeunesse : 05 40 39 60 85.
Suivi de « l’heure contée » en basque par Xan Errotabehere
Cinéma
17h00 au cinéma Le Sélect : projection du dessin animé « Le carnaval de la petite taupe »
A partir de 3 ans
La joyeuse petite taupe revient dans des épisodes inédits au cinéma. Sa curiosité et sa malice l’entraînent une nouvelle fois dans des aventures burlesques et attendrissantes qui feront le bonheur des plus petits spectateurs !

Vendredi 13 février

Sorgin gaua-nuit des sorcières
20h défilé dans les rues de Ciboure
21h danses et mutxiko
22h30 concert sur la place de Ciboure, sous chapiteau
Programme Carnaval 2015 à Saint-Jean-de-Luz

Samedi 14 février

Ihauteri Nagusia
16h départ du défilé de la place de Ciboure vers Saint-Jean-de-Luz
16h30 Begiraleak se joint au défilé à la sortie du pont
Nouveauté :
Le parcours du défilé a été modifié cette année en raison de la mise à sens unique du boulevard Victor-Hugo.
Du pont le groupe empruntera la rue Gambetta et reviendra place Louis XIV par le boulevard Victor-Hugo.
17h30 arrivée place Louis XIV
17h30 danse des hiruburu, mutxikos (repli sous le chapiteau installé sur la place des corsaires en cas de pluie)
18h00 procès de San Pantzar place Louis XIV
21h repas sous chapiteau animé par Nat ta Watson
Tarif : 15 €

2 Réponses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.