mercredi 25 mai 2022 | 52 Connectés | La citation du jour : "Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel" Dalaï Lama

Le groupe français Millésime présente sa nouvelle Maison sur la côte basque, autour du plus grand lac privé de France, centre névralgique du projet.

Brindos, Lac & Château*****, dernière Maison Millésime, prend racines à Anglet, sur la côte basque, terre de caractère, à quelques kilomètres seulement du centre ville de Biarritz. Ce dernier né fait partie de la collection Relais & Châteaux. Ce lieu de vie ouvert toute l’année, avec ses 29 cocons, ses 10 lodges flottants, ses 3 espaces de restauration et son spa, ouvre ses portes dès le 15 avril 2022.

Marie-Christine Mecoen, Directrice Artistique, a souhaité faire vivre ce lieu magique au travers de sa décoration.Ainsi, les 29 cocons et leur salle de bain ont été entièrement revisités de façon très minutieuse : un fin mélange de l’ADN propre à Millésime et de clins d’œil au Pays Basque. Comme dans les autres pièces du château, du mobilier d’origine a été conservé (fauteuils, canapés, boiserie…) et très souvent restauré,et accompagné d’une pièce forte, symbole de modernité. Marie-Christine s’est entourée d’acteurs français et une grande partie des piècesa également été chinée partout en France, et ce même avant le début des travaux.

Le Lac est sublimé par l’installation de 10 lodges flottants prenant la forme de chambres indépendantes sur l’eau, accessibles uniquement par de petits bateaux électriques. Une expérience incomparable sur l’un des plus grands lacs privés de France, dans des écrins autosuffisants énergétiquement, avec tout le confort moderne. Le code couleur utilisé fait écho à la nature : vert, terracotta, blanc… 

La Cheffe Executive Flora Mikula défend une politique locavore engagée, mettant à l’honneur les produits et les savoir-faire du terroir, qu’elle considère comme une richesse que nous devons protéger et faire perdurer. On retrouve ce parti-pris dans les différents espaces de restauration de Brindos, Lac & Château***** : le Restaurant, le Bar Étoile, Le Ponton et La Piscine. Côté dessert, c’est Mathieu Mandard, chef pâtissier et champion de France des desserts (2004), qui donne le LA avec une carte (et des chariots !)de desserts originale, composée de classiques revisités : cake chocolat et agrumes, béret basque, gâteaux basques, tarte aux fruits de saison, millefeuilles, Paris Bayonne… Le tout à partager et à la découpe. Le dessert lumière : le baba au rhum, et sa mise en scène, servi avec plusieurs garnitures et alcool au choix.

Millésime présente une collaboration exceptionnelle avec le chocolatier emblématique de Bayonne, Cazenave. Ici, le chocolat se découvre toutes ses formes et devient un véritable spectacle puisqu’il est produit devant les hôtes. La Chocolaterie accueille également le petit-déjeuner et le brunch, sans horaire imposé et ouvert à la clientèle de la Maison comme à la clientèle extérieure, et ce toute l’année. Ce repas gourmand est composé de produits locaux et faits maison : brioches, cakes, granolas, sablés, cookies, charcuteries, produits laitiers, poissons fumés maison… Durant le goûter, on y découvre le fameux chocolat chaud mousseux, emblématique de la Maison Cazenave, servi à table.

Un espace spa et bien-être est également aménagé et totalement rénové : 4 cabines de soin, dont deux doubles, 4 bassins privatifs et un hammam. Le SPA se prolonge sur l’eau avec 2 cabines duo flottantes. À Brindos, Lac & Château*****, tout a été pensé pour un séjour en solo, en duo ou en famille, avec diverses activités à réserver : cours de méditation guidées, cours de yoga pour tous les niveaux et toutes les envies, parcours santé autour du lac, cours de danse…

brindos

LA LÉGENDE DU LAC DE BRINDOS
Il était une fois, au temps où les bêtes parlaient, une très très vieille mendiante, qui habitait une cabane de planches au bord du lac de Brindos. On ne savait ni qui elle était, ni d’où elle venait. Elle ne sortait jamais le jour, et jamais la nuit quand il n’y avait pas de lune. Mais dès que, déchirant les nuages, celle-ci envoyait sur les eaux tranquilles le moindre rayon argenté, la vieille sortait. Un long bâton noueux à la main, ses cheveux gris tombant autour de sa figure plus ridée qu’une pomme sèche, elle allait s’asseoir près des roseaux. Là, elle attendait, marmottant d’étranges incantations. Parfois elle allumait un feu de brindilles dont la fumée montait toute droite, même quand il y avait du vent, ce qui n’était pas sans inquiéter les pêcheurs vivant dans le voisinage.
L’un d’eux, plus curieux que les autres, résolut une nuit, de surveiller étroitement la bonne femme. C’était un soir de pleine lune. Le lac étincelait sous une lumière froide, pas une feuille ne remuait dans les arbres. La vieille arriva clopin-clopant et s’assit au bord de l’eau. Minuit sonna. Elle se leva et étendant ses doigts décharnés vers les nénuphars, elle prononça quelques phrases dans une langue que le pêcheur ne put définir.
Un prodige s’accomplit. De chaque nénuphar s’élança une femme belle comme le jour, vêtue de voiles plus fins et plus clairs que des ailes de papillons. Il y eut deux femmes, trois, quatre, vingt, cent. Le lac fut peuplé de fantômes éblouissants qui se mirent à danser et sur le lac enchanté, devant les yeux émerveillés du pécheur caché derrière son arbre. On affirme que, depuis ce soir-là, une fois par an, le prodige se reproduit le 14 septembre à minuit précis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.