A Biarritz, le Festival International des Programmes Audiovisuels (FIPA) c’est un peu le festival de Cannes de la télévision !

Cette année près de 65 œuvres de réalisateurs venus des quatre coins du monde (26 pays) sont présents pour célébrer la créativité et la qualité de la télévision.

Ce média pas si vieux que ça est arrivé en France dans les années 30, mais tient encore une place importante dans l’univers médiatique en pleine mutation du XXIème siècle. Pour mieux comprendre les stratégies mises en place par les groupes audiovisuels / mobiles, des conférences et des ateliers sont organisés toute la journée sur différents sites de la capitale du surf : au Bellevue, au Casino, au cinéma le Royal ou encore au théâtre du Colisée.

Au programme du jour, un petit décryptage des stratégies de communication mises en place pour faire face à la révolution numérique. Morgan Bouchet, intervenant sur le module Bellevue, développe et expérimente l’innovation liée aux contenus chez Orange. Ce géo-trouve-tout numérique est conscient « de l’environnement boulversé dans lequel la télé doit évoluer, s’adapter, converger ».

Aujourd’hui nous avons tous les outils nécessaires pour être le mieux informés et divertis. Nous sommes en état d’alerte constant, à tous les niveaux (éco, environnement, santé…). Et c’est exactement cela qui rend la tâche difficile aux sociétés audiovisuelles. Nous connaître, nous comprendre. « Le spectateur a accès à tout et change constamment de comportement, il est certes plus informé mais plus exigeant et infidèle », constate Morgan Boucher.

Pour nous attirer, nous caméléons des écrans, les entreprises utilisent de plus en plus le storytelling ( stratégie marketing qui consiste à faire connaître, faire savoir un produit/ une marque en racontant une histoire, vraie bien sûr !). Il s’agit d’allier le commerce et le divertissement en intégrant un produit dans un jeu vidéo ou un film par exemple.

Mobile : le second écran

A travers, ce qu’on appelle les seconds écrans, c’est à dire les mobiles, les tablettes…la télé va devoir « compléter les programmes et encourager l’échange entre les spectateurs », selon Morgan Bouchet. Des applications permettront de traiter l’histoire d’un programme en temps réel. On pourra connaître en amont un moment clé d’une série ou d’un film sur le second écran ou découvrir l’univers des personnages et même acheter les vêtements de nos héros en « live ». Le spectateur réagira, échangera, commentera, via Facebook, Twitter pour mieux mêler réel et virtuel.

Dans quelques années, la technologie va devenir de plus en plus présente, à tel point que nous ne la verrons plus. Les objets vont devenir connectés, ils nous transmettront la température de l’air, nous ouvriront nos fenêtres…ils capteront l’ambiance réélle ! Imaginez-vous en 2040, quand la technologie aura pris le dessus sur tout. A votre avis, l’Homme sera-t-il robotisé par l’ordinateur ou au contraire aura-t-il encore « la main » dessus ?

Toutes les infos pratiques du Festival su http://www.fipa.tv

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.