samedi 02 juillet 2022 | 36 Connectés | La citation du jour : " L'ennui dans ce monde, c'est que les idiots sont sûrs d'eux et les gens sensés pleins de doutes. " Bertrand Russell

Une vie par l’écrit, une journée par la photographie…

La profession de marin-pêcheur est fortement ancrée dans le patrimoine culturel maritime du Pays basque. La filiation y est si fortement imprégnée, que l’on nourrit à son encontre de nombreux mythes souvent éloignés de la réalité. Certaines pratiques ont pu induire une vision manichéenne de la profession alimentée par une montée en puissance de notre conscience écologique.

La pêche est plurielle. Il n’existe pas une typologie récurrente et linéaire de la profession mais une pluralité de pratiques et de métiers. Il n’y a pas une pêche mais des pêches comme il n’y a pas un pêcheur mais des pêcheurs.

Durant trois années, les auteures ont consacré leur travail aux métiers de la pêche côtière où chaque témoignage apporte un éclairage différent, par ceux et celles qui les pratiquent aujourd’hui.

Les auteures de Pêcheurs en Pays basque

Originaire du Pays basque, Delphine Le Corff Ricau est titulaire d’un DEA en Arts et sociétés actuelles, ses recherches universitaires menées au sein de l’université Michel de Montaigne à Bordeaux, se consacrent à l’étude de l’inconscient optique anthropologique de l’image photographique. Elle intègre ensuite une agence de photographes et graphistes à Paris en tant que chargée de production, avant de rejoindre le Pays basque où elle occupera les postes de chargée de communication et de rédactrice au sein d’une collectivité territoriale. Petite-fille de marin-pêcheur, son premier ouvrage «  Pêcheurs en Pays basque » est un hommage à tous les gens de mer.

Anne-Sophie Susperregui est photographe professionnelle. Native de Saint-Jean-de-Luz, elle manifeste dès l’enfance un attachement profond à l’océan, l’amenant à devenir océanographe dans la première partie de sa vie professionnelle. En 2011, elle quitte la recherche scientifique pour se consacrer pleinement à sa seconde passion : la photographie. Ses photos-reportages, portent sur l’humain, dans sa pluralité et son authenticité. Par le biais de cet ouvrage, elle réunit enfin ses deux passions et rend hommage à ses femmes et ses hommes qui font battre le cœur du port de Saint-Jean-de-Luz – Ciboure.

www.editions-kilika.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.