Certains affirment que le Patxaran est la boisson préférée des Dieux Basques. On ne pourra que constater le nombre de repas locaux s’achevant par (ou commençant) par l’apparition d’une bouteille de Patxaran.

Un docteur en pharmacie navarrais précisait d’ailleurs (peu avant sa radiation) dans une publication que “cette boisson pourrait avoir des effets positifs en matière de prévention de l’athérosclérose et de l’infarctus du myocarde ”.

LeSachiezTu ? Le patxaran peut être très facilement réaliser par tes propres petites mains. Pour cela quelques règles élémentaires à respecter.

1/ Commence par stocker des bouteilles vides. A quoi sert le contenu si l’on a pas le contenant. Personnellement, je conseille la bonne vieille bouteille de whisky ou Gin à bouton à vis d’un litre.

2/ Ramasser les baies. Une bouteille d’un litre de Patxaran se compose d’une centaine de baies de Prunelle ou Epin noire (toutes les infos sur le fruit ici : http://tous-les-fruits.com/fruit-272.html ). Attention, ça pique.

3/ Les baies se ramassent entre août et octobre. Il semble que ramasser des baies ayant déjà subi une gelée favorise l’éclatement du noyau et affine le goût. Si l’on ne peut attendre les premières gelées, un petit passage au congélateur fera l’affaire.

4/ Profites-en pour te promener, on trouve les prunelliers en lisière des forêts ou des chemins de Navarre ou de Basse Navarre (tu peux même pousser jusqu’en Aragon, mais là tu sors du Pays) dans des paysages sublimes et particulièrement préservés.

5/ Tu peux acheter l’alcool anisé discount dans les ventas de Dantxaria ou Béhobie, mais si tu te donnes la peine d’aller fureter chez les petits épiciers de Pampelune ou d’Estella, tu pourras y trouver de l’alcool de bien meilleur qualité.  

6/ Dans chaque bouteille, rajoute une gousse de vanille ainsi qu’un grain de café. Ne cherche pas pourquoi, c’est comme ça.

7/ Pour paraître brillant auprès de tes amis, tu peux leur rappeler l’étymologie du mot Patxaran, à l’origine, le basaran de “ basa” , sauvage, et “arana”, la prune, en basque.

8/  Ton Patxaran embouteillé, il te faudra attendre minimum six mois (ça peut sembler parfois très long) pour l’offrir ou le déguster en pensant à remuer très fort chaque bouteille une fois par semaine. Sache que, comme tout alcool, plus le vieillissement est important, plus l’alcool est de qualité.

9/ Ne mange jamais les fruits macérés au fond de la bouteille; une légende basque prétend que ca rend fou. En tous cas, je confirme que ça rend très malade.

10/ N’oublie jamais que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et qu’il est donc à consommer avec modération, et même qu’il peut faire vomir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.