mardi 27 septembre 2022 | 51 Connectés | La citation du jour : "Quand on hésite entre deux plages, l'une d'elles est toujours Biarritz" Sacha Guitry

Personnellement, j’ai toujours pensé – à tort – que l’on divorçait plus dans les grandes villes, genre la Capitale et moins dans les régions baignées par l’océan, le soleil ( parfois) et les montagnes. Impression sûrement due à l’image d’Epinal du couple confronté aux aléas des transports en commun, de la pollution, de l’absence d’horizon forcément moins heureux que celui qui va pique-niquer tous les midis sur la plage de Guéthary..

Et bien détrompons-nous..

Certes, Paris intra-muros reste dans le peloton de tête des villes à fort taux de divorces, et d’ailleurs le cabinet spécialisé Romain Omer  nous a confirmé ces chiffres , mais la province et particulièrement les régions PACA (Provence Alpes Côte d’Azur) et Rhones-Alpes talonnent de près la capitale.

Il y a encore peu de temps, on considérait le niveau d’urbanisation d’une région comme le facteur déterminant à l’explosion en vol des mariages.

Curieusement, et même si toutes la France est touchée par le phénomène, certains morceaux de l’hexagone telle la Bretagne ainsi qu’un certain nombre de ses département limitrophes semble relativement épargnées.

La très forte présence du catholicisme dans les départements du sud du massif central (Aveyron, Cantal, Lozère) peut aussi expliquer le faible taux de divorces dans ces régions…

Si le nombre de nouveaux divorcés pour 1000 personnes mariés est de 11,5 % au Pays basque (légèrement au dessous de la moyenne nationale de 12,4%) la capitale tient toujours la pole-position avec 19,8 % devant les Bouches-du-Rhône 16,4% , les Alpes-Maritimes 15,8 % et l’Hérault 15,8%.

On pourra aussi constater la chute remarquable du nombre des mariages en Aquitaine puisque moins de 12000 ont été validés en 2012, occasionnant ainsi une chute logique de 6% des divorces.

Caractérisée par son équilibre remarquable de vie, la Côte basque reste dans la moyenne française des divorces, même si on si marrie moins et que l’on y divorce moins du coup.

Et l’on y vit toujours particulièrement heureux..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.