Nous sommes le Mardi 18 juin 2024 | 159 Connectés | La citation du jour : "Les mots sont des morceaux d'affection qui transportent, parfois, un peu d'information." Boris Cyrulnik
karos

Court-voiturage : une appli en langue basque et de nouveaux records battus

Le covoiturage de courte distance (aussi appelé « court-voiturage ») passe la vitesse supérieure dans le Pays Basque ! Les chiffres de l’Observatoire National du Covoiturage au Quotidien (*) viennent d’être publiés pour le mois de septembre et la Communauté d’Agglomération du Pays basque se distingue par son accélération fulgurante. La pratique a augmenté de +475% en septembre 2023 par rapport au mois de septembre 2022. En France, seules les agglomérations de Lorient et de Clermont-Ferrand peuvent se vanter d’un excès de vitesse plus élevé. Preuve de cet engouement local, une application de covoiturage est désormais disponible en langue basque.

(*) L’Observatoire National du Covoiturage du Quotidien est rattaché au ministère des Transports, il agrège chaque mois les données de 23 opérateurs de covoiturage et fait donc figure de référence. 

Tous les voyants sont au vert pour continuer d’accélérer

Pourquoi un tel succès du court-voiturage dans le Pays Basque ? Les raisons sont multiples :

1)    Le Syndicat Mixte des Mobilités Pays Basque – Adour cofinance les trajets courts avec les applications Karos, Klaxit, Blablacar Daily ou Mobicoop. Les opportunités de trajets sont également agrégées dans l’application Txik Txak.

Grâce à cette aide, les trajets en covoiturage en tant que passager sont gratuits (*) ! Le dispositif est donc parmi les plus avantageux en France.

(*) Il faut tout de même que le point de départ oui celui d’arrivée du covoituré se trouvent dans le périmètre du syndicat des mobilités, soit l’une des 158 communes du Pays Basque ou les trois du sud des Landes que sont Tarnos, Ondres et Saint-Martin-de-Seignanx. Autre condition : que le trajet soit supérieur à 5 km. En deçà, le syndicat considère en effet que le trajet peut être effectué en bus, en vélo ou même à pied. Le tout est vérifié grâce à la géolocalisation des utilisateurs sur les applications.

2)    Le bonus covoiturage à hauteur de 50 euros dès le premier trajet sur l’application Karos (contre 25 euros sur les autres applications) incite à franchir le pas.

3)    La mobilisation d’employeurs et de campus étudiants (ex : Kedge) partenaires participe enfin à la dynamique. Contrairement au covoiturage longue distance, le court-voiturage nécessite la mise en place de tels partenariats avec des animations organisées par des opérateurs spécialisés comme Karos.

Une application de covoiturage désormais en langue basque

Face à l’engouement pour le court-voiturage, l’application spécialisée Karos propose une nouvelle version accessible en langue basque (cf. aperçu ci-dessous).

« La demande nous est remontée de la part d’utilisateurs qui voulaient valoriser la langue basque. Ce n’était pas prévu initialement mais on a trouvé que c’était une bonne idée pour symboliser le succès de la pratique dans le Pays Basque. » 

tom Attias, responsable de la communauté des utilisateurs chez Karos.

Contact Us