Nous sommes le Vendredi 14 juin 2024 | 97 Connectés | La citation du jour : “Je la regarde cacher ses yeux immenses sous ses paupières-ombrelles et je me sens haltérophile de montagnes, Himalaya au bras gauche et Rocheuses au bras droit.” Mathias Malzieu
Guggenheim

Bilbao, l’effet Guggenheim

Posé comme un vaisseau admirable de l’art contemporain le long de la rivière Nervion, le musée Guggenheim, conçu par l’architecte Frank Gehry, a véritablement révolutionné Bilbao.

Imaginé comme une série de courbes aléatoires destinées à capturer la lumière, ce musée a été érigé sur d’anciens chantiers navals et une zone industrielle désaffectée. À ce jour, plus de 20 millions de visiteurs ont arpenté les galeries du musée Guggenheim, faisant de lui une référence incontournable sur la scène mondiale de l’art contemporain.

La transformation de la ville a été profonde, marquée par une refonte complète de son urbanisation. L’ancien port a été déplacé pour céder place à de nouvelles promenades et à l’émergence de quartiers résidentiels le long des 15 kilomètres de berges, un projet baptisé “Zorrotzaure”.

L’architecte principal de ces incroyables changements est l’urbaniste Pablo Otaola, dont la vision métropolitaine a métamorphosé Bilbao.

L’impact du musée Guggenheim s’est également fait sentir sur le plan culturel. À la Bilbao Berri Faktoria, des étudiants et des entrepreneurs du web se côtoient dans les bâtiments de l’université pour créer des programmes audiovisuels au sein d’un vaste laboratoire d’innovation numérique. Jokin Etcheverria, en collaboration avec deux autres jeunes producteurs, a lancé avec succès une plateforme nommée “Next station club”.

Plus au cœur de la ville, l’Azkuna zentroa est devenu l’épicentre de la vie culturelle. Ces anciens entrepôts de vins et d’huile ont été entièrement réinventés par le célèbre designer Philippe Starck en 2010. Désormais, sur une surface de 43 000 mètres carrés, une médiathèque, des piscines suspendues, des salles d’exposition et de cinéma accueillent chaque jour 10 000 visiteurs.

L’atrium de ce centre municipal est en lui-même une œuvre d’art, composé de 43 colonnes conçues pour représenter toutes les civilisations.

Si la fréquentation touristique annuelle du musée Guggenheim multiplie par trois la population de la ville, il a également permis à Bilbao de se débarrasser de son image grise pour entrer de plein pied dans le XXIème siècle en tant que métropole basque dynamique et en constante évolution.

Contact Us