Nous sommes le Jeudi 29 février 2024 | 133 Connectés | La citation du jour : « Si vos actions inspirent les autres à rêver davantage, apprendre davantage, faire davantage, et devenir davantage, vous êtes un leader. » John Quincy Adams.
Mobilisation pour sauver la forêt de Juzan à Anglet

10 bonnes raisons de haïr profondément le projet de Technopole sur la zone de Juzan à Anglet

Raser une dizaine d’hectares de forêt et impacter autant d’hectares de terres maraichères sur la zone de Juzan pour construire une technopole dédiée “aux métiers du développement durable“, c’est un peu comme si l’on asséchait le lac de Saint Pée pour créer un espace dédié aux zones humides…

Il faut bien avouer que, depuis les projets de parking dans la falaise de la Côte des Basques et le laboratoire de biomimétisme sur la zone naturelle du lac Mouriscot, on avait pas eu connaissance de projets aussi débiles que la “teknopole” sur la zone boisée de Juzan.

les raisons de haïr ce projet sont nombreuses, on a essayé de répertorier les 10 plus impactantes.

  1. C’est dans la zone de la forêt de Juzan que survivent encore les derniers espaces de maraîchage de la ville d’Anglet. A l’heure des circuits courts et du “manger local”, ça fait désordre.
  2. La foret angloye, le poumon vert de la Côte basque, fond comme neige au soleil un été de canicule.. Après les 75 hectares de Chiberta détruits par le feu en 2020, est-ce vraiment raisonnable de continuer le massacre ?
  3. La ville d’Anglet est devenu – surtout dans le secteur de la Nationale 10, un gigantesque chantier à ciel ouvert où le moindre m² semble voué à être recouvert de béton. STOP.
  4. On a recensé dans la forêt de Juzan 60 espèces animales dont certaines sont menacées.
  5. Il faudrait que nos élus comprennent une fois pour toutes que la richesse d’une commune c’est, et ca sera encore plus dans l’avenir, son patrimoine naturel et non sa superficie bétonnée. Mais il reste encore du taf pour leur faire comprendre ça.
  6. Plus de 20 000 personnes ont déjà signé cette pétition en ligne, ce qui en dit long sur la popularité du projet dans une ville de 38 000 habitants !
  7. Située à proximité de l’aéroport, cette zone verte constitue un mur anti-bruit naturel face aux nuisances sonores liées à ce dernier.
  8. L’argument du développement de l’enseignement supérieur dans cette “technopole” ne peux tenir la route tant il existe des zones déjà artificialisées, à Anglet ou aux alentours, qui pourraient accueillir ce projet.
  9. Qui dit nouvelles entreprises ou nouveaux pôles éducatifs dit accroissement de population. Sur la Côte basque, on ne cesse de favoriser l’accroissement de la population avec de nouvelles constructions sans se poser la question des infrastructures urbaines (routes, transports, assainissements) qui vont nécessairement avec.
  10. Les arbres et les forêts sont des éléments clés dans la lutte contre le changement climatique : absorption du dioxyde de carbone, réduction de la pollution de l’air, régulation de la température urbaine.

Contact Us