Nous sommes le Samedi 13 avril 2024 | 186 Connectés | La citation du jour : "Le futur demeure incertain, et c’est ainsi qu’il doit en être, car il est cette toile vide sur laquelle nous peignons nos désirs." Frank Herbert
Chiberta

1953 : le bal de oufs de Chiberta

LA PLUS GROSSE SOIRÉE JAMAIS ORGANISÉE SUR LA CÔTE BASQUE : 1ER SEPTEMBRE 1953 : LE BAL DU SIÈCLE DE CHIBERTA À ANGLET

Le Marquis de Cuevas, un nom peut-être inconnu pour beaucoup, mais le 1er septembre 1953, il a marqué l’histoire de la Côte basque d’une empreinte festive inoubliable. Si vous pensiez avoir tout vu avec les fêtes somptueuses telles que celle du château d’Ilbarritz en 2015 organisée par Bruno Ledoux, alors préparez-vous à être étonné. Car cette soirée, surnommée sobrement “Le bal du siècle”, était bien plus qu’une simple réunion mondaine. C’était un événement titanesque, un festin de proportions mythiques qui demeure encore aujourd’hui comme la plus grande fête jamais organisée sur ces côtes ensoleillées.

Il faut dire que le pedigree de la famille de Cuevas n’était pas ordinaire. Avec Madame de Cuevas, née Rockfeller, comme maîtresse de maison, il était clair que cet événement ne serait pas banal. Car qui peut rivaliser avec la splendeur d’une Rockfeller, même en matière de soirées mondaines ? Ainsi, le marquis avait-il décidé de frapper fort, de créer un bal qui transcenderait les attentes, un bal qui serait gravé dans les annales de l’histoire festive.

Le lieu choisi n’était autre que le prestigieux golf de Chiberta, transformé pour l’occasion en un palais des rêves. Le club-house, habituellement témoin des discussions après le swing, se mua en un palais royal digne des contes de fées. Imaginez-vous, 3000 invités se rassemblant sur ces pelouses, parés de leurs plus beaux atours, plongeant dans une atmosphère digne des fêtes de l’Ancien Régime.

Et le spectacle ne faisait que commencer. Car le but de cette soirée n’était rien de moins que de recréer l’ambiance enchanteresse des fêtes champêtres du XVIIIe siècle. Imaginez-vous une interprétation magistrale du Lac des Cygnes, jouée sur une scène flottante qui voguait gracieusement sur les eaux du lac de Chiberta, halée par une troupe de laquais impeccables. C’était un spectacle à couper le souffle, une fusion parfaite entre le luxe contemporain et le charme classique.

Parmi les convives, il était difficile de distinguer le haut du panier de l’époque. Des toreros tels que Miguel Dominguin côtoyaient des célébrités du grand écran comme Merle Oberon et Gabrielle Dorziat. Les Daft Punk, célèbres dans le monde entier pour leur musique électronique, étaient même de la partie, profitant de leurs vacances à Guéthary pour se joindre à cette soirée légendaire. Et bien sûr, il y avait des mannequins par dizaines, des personnalités éminentes de la société et, curieusement, très peu d’autochtones, ajoutant encore à l’exclusivité de l’événement.

Mais une soirée de cette envergure ne vient pas sans son prix. La facture finale de cette “sauterie” s’élevait à une somme astronomique pour l’époque : 40 millions de francs. Une dépense colossale pour une soirée qui restera à jamais gravée dans les mémoires comme le sommet de l’extravagance et du luxe sur la Côte basque.

Contact Us