Tu sors tranquille, du port de Saint Jean-de-Luz et tu tombes nez à museaux avec un banc d’orques.. Le récit d’Emilie de l’association Itsas Arima :

Hier, c’était la dernière sortie de notre saison et certainement LA meilleure ! Nous nous en souviendrons toute notre vie, une rencontre inoubliable avec des êtres exceptionnels, les ORQUES !!!!
Tout a commencé comme d’habitude avec un départ matinal du port de Saint Jean de Luz. L’ambiance est particulière à bord avec un petit brin de nostalgie pour notre dernière sortie ouverte au public de la saison. L’observation commence, pas de vent et pas de houle, l’idéal ! J’aperçois au loin un dos noir et puis, une seconde plus tard une énorme dorsale… mon cœur s’emballe, l’information passe directement de mes yeux à ma bouche : DES ORQUES !!!! Et puis, plus rien. Je suis pourtant sûre de ce que je viens de voir mais j’ai tellement de mal à y croire, me serais-je emballée trop vite ? Le doute est vite levé, de nouveau l’incroyable dorsale du mâle réapparaît puis des souffles ! Avec Julie ( @ Julie Stiglio – Photographic adventure), à l’unisson, nous donnons l’alerte, un cri qui vient du cœur : ORQUES !!!
Le début d’instants magiques qui resteront gravés dans nos mémoires. Nous prenons le cap. Elles sont majestueuses, les unes à côtés des autres… à chaque respiration, leurs souffles illuminent l’océan. Nous nous approchons avec prudence. Nous reconnaissons rapidement la dorsale du mâle, il s’agit bien du même pod observé au Cap Ferret et à Capbreton. La distance se réduit, visiblement elles nous laissent venir à leur rencontre. C’est le début des présentations. Au ralenti, nous continuons de nous approcher. Et puis d’un coup, elles disparaissent. A bord, chacun s’arrête de respirer, nous regardons de tout côté. Par surprise, elles refont surface à quelques mètres de nous. Incroyable, elles sont maintenant alignées juste à côté de nous. La dorsale du mâle est impressionnante et on découvre un nouveau-né collé à sa mère. Tout jeune et encore marqué par la mise à bas, ce petit n’a pas plus de quelques semaines.
L’émotion est intense. Cela fait 4 ans qu’à chaque sortie, au fond de nous, nous espérons croiser la route des orques. Les reines de l’océan… des êtres exceptionnels doués d’une intelligence et de mœurs inégalées. Les côtoyer, juste quelques instants…le plus fous de nos rêves mais aussi le plus beau.
Les orques ont compris que nous nous intéressions à elles. Elles entourent maintenant notre bateau. A bâbord, le mâle nage à 2 mètres de nous, époustouflant ! Mais ce n’est pas tout, une femelle vient se coller à notre coque, nous nous précipitons à ses côtés pour lui parler et lui adresser quelques gestes. Elle se tourne sur le flanc pour nous regarder puis sur le dos laissant son ventre blanc à la surface, quelques centimètres seulement nous séparent d’elle. Elle nous fait confiance et nous signale par ce comportement qu’elle nous accepte, certainement curieuse elle aussi d’observer ces humains qui n’ont d’yeux que pour elle !
Nous sommes sans mot, pour nous c’est le Graal, des années d’observation et la récompense suprême de partager des instants de vie d’une famille de 8 orques. Nous passons 3 heures en leur compagnie. L’occasion de les observer chasser quelques minutes : les orques accélèrent et les lançons se jettent au- dessus de la surface. Puis la jeune femelle revient, nous suit, puis repart. Ce sont les maîtres du jeu, nous les laissons mener la danse. Et par moment, alors que nous les croyons disparues, elles reviennent se coller au bateau. C’est à chaque fois la surprise et un pur bonheur !
Même en écrivant ces lignes, il est bien difficile pour nous de réaliser que tout ceci est bien la réalité et que nous étions à bord entourés par les orques 😉 La preuve en image que sur le Gouf, tous les espoirs sont permis ! Entre photos et enregistrements acoustiques, de belles journées de traitement nous attendent, l’occasion de revivre chaque instant de cette rencontre inoubliable !
Pour nous accompagner, rdv sur : www.itsasarima.com 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.