Le gave de Pau est dévasté par plastique, un constat triste, mais malheureusement réaliste…

La première vague de déchets est arrivée en octobre 2012 suite à une crue violente qui a arraché les protections de la décharge de Beaucens (65). Un an après, « faute de mieux », la décharge était toujours dans le même état. En juin 2013, la solution numéro 4 a été mise en place: gestion des déchets par immersion. La solution la moins chère pour les mairies ne pouvant financer seules la catastrophe : c’est à dire qu’une crue centennale a résolu la moitié du problème de la décharge en emportant près de 50 000 tonnes de déchets, notamment plastiques, de Beaucens à l’océan.

En décembre 2014, le plus gros de la décharge de Beaucens a été enlevé mais faute de moyen il reste encore tous les plastiques de moins de 3 cm à enlever. Le processus est encore tout nouveau et doit être encore amélioré. Pour nous, le dossier Beaucens n’est donc pas encore bouclé.

En parallèle, même problème pour la décharge de Bordes (64) qui a eu, elle aussi, ses protections mises à mal. On estime qu’il y aurait dans la décharge entre 6O OOO et 80 000 m3 de déchets plastiques, industriels et de construction. La décharge était publique et a été ouverte en 1950 et fermée en 1998 ( cf.base de données officielle du ministère BASOL). Turboméca, situé juste à quelques pas de la décharge a officiellement eu le droit de l’utiliser pour ses déchets industriels.

Signez la pétition : http://nosrivieresnesontpasdespoubelles.wesign.it/fr

Une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.