Pour cette rentrée, France 3 Aquitaine met l’une des identités fortes de sa région à l’honneur en proposant un nouveau rendez-vous en basque, le magazine «Txirrita»*, un dimanche sur trois à 11H30, en alternance avec deux magazines en la langue occitane, « Viure al pais ».

Le principe de l’émission est de partir à la rencontre d’une personne bascophone du monde culturel, économique ou sportif, afin de mieux connaître « son » Pays basque à travers son vécu, son travail, ses passions et ses engagements.
Pour illustrer son propos, les 20 ans d’archives de France 3 Euskal Herri Pays basque illustrent les thématiques abordées. Outre un portrait de l’invité spécialement tourné pour le magazine Txirrita, des reportages d’actualité éclairent à chaque fois la thématique.
Le premier invité de l’émission : Mixel Bergouignan, président de la Cave coopérative d’Irouléguy de 1986 à 2009.

Retour sur la création de la coopérative dans les années 60 avec Mixel, observateur et acteur du développement économique du pays basque. Un tournant dans la vallée de Saint Etienne de Baïgorry et d’Irouléguy. Professionnalisation de la filière, conquête de nouveaux marchés, choix d’une démarche de qualité sous peine de disparaître …
Dans sa maison natale, il revient aux sources de son engagement pour vivre et travailler au pays.
Pourquoi ce tournant à la fin des années 60 / début des années 70 alors que le Pays basque se désertifiait et que les jeunes continuaient de partir pour Bordeaux et Paris, voire le Canada et les Etats-Unis ?
 Txirrita N° 1Les reportages :

  • Mattion et sa vigne : un magazine sur Mattin Sabalçagaray, co-fondateur de la cave, ami du père de Mixel, et longtemps son bras droit, fait découvrir le domaine d’Irouléguy sur quatre saisons.
  • La fête 2012 des vignerons d’Irouléguy montre le dynamisme de la filière viticole basque.
  • Un extrait de « D’entreprendre en Pays basque » rend hommage à Jean Etchelecu, ami de Mixel, entrepreneur et créateur d’emplois, décédé cet été. Une génération de bâtisseurs.
  • Erramun Martikorena, berger-chanteur de Baïgorry, fait le lien entre langue et cultures basques, et volonté d’entreprendre pour construire ce territoire.

* : Txirrita signifie le grillon en basque. Comme le dit un vieux dicton « Txirrita, etxeko zoriona ! », le grillon est le porte
bonheur de la maison. Txirrita est aussi l’un des plus importants improvisateurs de poésies de la fin du 19ème – début
du 20ème siècle. Du nom de sa ferme natale

Une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.