vendredi 03 décembre 2021 | 55 Connectés | La citation du jour : " Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort. C'était une connerie... Du moins dans son acception banale et contemporaine. Au quotidien, la souffrance n'endurcit pas. Elle use. Fragilise. Affaiblit. L'âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les é

Une fois que le carrosse est redevenu une citrouille, on peut enfin en faire une soupe potage… Dommage pour Cendrillon mais tant mieux pour nous !

Quand arrive l’automne, impossible de passer à côté du potiron. Il colore les étals des marchés d’octobre à la fin de l’hiver sans passer inaperçu. Si certains préfèrent le destiner à la décoration de table, il est pourtant savoureux et délicieux quand on sait le cuisiner. On vous dit comment bien préparer la soupe de potiron.

A prévoir : 

  • Des châtaignes prêtes à déguster, cuites et pelées.
  • La chair d’un potiron coupée en cubes, prévoir 100 g par personne.
  • Un oignon ciselé.
  • Du bouillon de volaille
  • Persil, sel, piment d’Espelette, muscade…
  • Crème épaisse
  • Xingar en tranches : jambon ou ventrèche.

Faire doucement revenir l’oignon dans une cuillère d’huile d’olive, ajouter le potiron ; faire suer quelques instants et recouvrir de bouillon.
Un peu de sel, de piment, muscade et quelques herbes fraiches, persil… Des châtaignes pour accentuer les saveurs et pour lier un peu aussi.

Cuire jusqu’à ce que le potiron se défasse. Réduire en velouté avec le mixeur-plongeur. Pour un potage très raffiné on peut passer ensuite au chinois.

Au moment de servir ajouter une tombée de crème et les châtaignes pour les mettre à température.
Faire griller à peine le xingar à la poêle ou au four.
Servir dans les assiettes en déposant le xingar sur le velouté de potiron et les châtaignes.

REGALEZ-VOUS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.