L’auteur basque Javier de Isusi est en lice pour le Festival de la bande dessinée d’Angoulême 2015.

Cette 42ème édition a débuté ce jeudi 29 janvier, trois semaines après l’attentat contre Charlie Hebdo. Cette année, le plus grand rendez-vous de la planète BD rendra hommage au journal satirique avec l’exposition des œuvres de ses dessinateurs : Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré, tous morts un feutre à la main. La tragédie a fait naître une nouvelle distinction, « le prix de la liberté d’expression », qui sera naturellement, décerné à l’hebdomadaire créé en 1970.

Le Festival vivra au rythme de « l’émotion Charlie » tout en laissant la parole et le tracé aux artistes internationaux et nationaux.

Porte ­drapeau du Pays­ Basque, le dessinateur Javier de Isusi de Bilbao a été sélectionné avec « Voir des baleines ». Entre justesse des mots et délicatesse d’aquarelle, l’auteur a réalisé un très beau récit inspiré de faits réels confrontant des hommes marqués et brisés par la guerre civile.
Josu, militant basque et Emmanuel, ancien du GAL (organisation espagnole) se retrouvent entre les quatre murs d’une prison. Chacun incarne une dimension du conflit basque, chacun dans ses incompréhensions et ses blessures tente de comprendre la provenance de la violence du passé et d’imaginer l’avenir. Javier de Isusi, les interroge sans jugements ni clichés.

Inspiré par ses voyages en Amérique latine, Javier de Isusi avait écrit un excellent récit d’aventures « Juan sans Terre ». Ancien étudiant en architecture à San Sebastian, l’illustrateur basque se consacre désormais à la bande dessinée et collabore avec de nombreux magazines. Vous pourrez le rencontrer à Angoulême le samedi 31 janvier, autour du débat « la BD espagnole, le noir lui va si bien.. ».

Le programme du Festival sur http://www.bdangouleme.com/

Oïhana Igos

 

voir_des_baleines_couvVoir des baleines – Editions Rackham

296 pages, 27€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.