L’acteur et chanteur britannique Murray Head sera au sommet le vendredi 14 juillet pour un concert exceptionnel.

Découvert en France en 1975 grâce à son tube Say it ain’t so, Murray Head a déjà plus de 50 ans de carrière derrière lui. C’est en véritable voisin qu’il viendra se produire au Pic du Midi, le plus français des chanteurs anglais ayant acheté une vieille ferme dans le Béarn. Nul doute qu’avec sa guitare, il va surprendre les spectateurs aux sons de ses incontournables succès ponctués des blues qui sont à l’origine de son inspiration musicale.

A propos de Murray Head
Durant toute sa carrière professionnelle Murray Head n’a eu de cesse de faire des allers retours entre deux domaines artistiques : la musique et le cinéma. Côté musique, il sort en 1972 un premier album concept passé inaperçu Nigel Lived. Lorsque sort en 1975 l’album culte Say it ain’t so, c’est déjà un comédien reconnu lorsque. Murray Head enregistre dans la foulée les albums Between Us (1979), Voices (1981), Shade (1983), Restless (1984) et Sooner or Later (1987) qui confirment son succès. Suivront Pipe Dreams, Emotions, My Favorite Songs, Tête à Tête, Rien n’est écrit, Collection Live 2009 suivi par Blues and Beyond, le Scrapbook. En 2012, un album de reprises My Back Page rend hommage aux artistes qui ont rythmé son existence. Murray Head s’investit également dans plusieurs grandes comédies musicales telles que Hair, Jésus Christ Superstar ou encore Chess où il interprète alors le titre One Night In Bangkok qui deviendra un succès mondial. En 2013 et 2015 il signe son retour à l’Olympia.
Côté cinéma, sa carrière début en 1966 avec de nombreux longs métrages anglais ou français, mais aussi des téléfilms pour la BBC ou pour le Canada. Il travaille ensuite avec des artistes reconnus tels que Peter Finch et Glenda Jackson dans Sunday bloody Sunday, Annie Girardot et Philippe Noiret dans La Mandarine, mais aussi Diane Kurys, Edouard Molinaro, Richard Berry ou encore Fabrice Luchini… Il compose également la musique de plusieurs longs métrages.

A propos de Bon Air
Le vent, le sable, le sel sur les lèvres, l’air électrique avant un orage et cette odeur si particulière dans l’air après que la pluie soit tombée… C’est à ce voyage et à ces sensations que nous invite Bon Air. Gaëtane Abrial et Guillaume Farré proposent de la folk heureuse, sauvage, pleine et vibrante, relatant la vie. Simplement. Teintée d’une pop soignée et travaillée, à l’état pur. Bon Air a un côté pop et moderne à la fois. Les influences sont tirées par les classiques des années 1960 / 1970. Les guitares sont très spacieuses, les basses rondes et les chœurs très réverbérés, tout en ayant une section rythmique puissante et riche.

Sur réservation : 59€/personne comprenant la montée au Pic avant 18h et le concert à 19h
Réservation sur www.picdumidicom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.