10 trucs que le Monde doit aux basques et qui ne sont pas forcément connus.

Bien sur, on sait tous que les basques actuels sont les représentants du peuple le plus ancien d’Europe (de la planète), que la langue basque, l’Euskara, est une des plus anciennes langues d’Europe et dont l’origine est toujours inconnue à ce jour.

Mais le peuple basque, malgré sa fierté et son humilité légendaire, c’est d’abord et surtout une fulltitude de découvertes et d’inventions qui font que, sans lui, le Monde ressemblerait à un truc aussi triste qu’un dimanche à la messe en compagnie de Christine Boutin.

 

      1. La découverte de l’Amérique.

        Un mémoire de 1684 attribue aux Basques la découverte des côtes d’Amérique plus d’un siècle avant Christophe Colomb. Vers 1500 une carte marine terminée par Juan de la Cosa signale le “Passage des Basques “ dans les parages du Sud de Terre-Neuve. Il est d’ailleurs logique que les pêcheurs basques pourchassant les baleines depuis la nuit des temps à travers l’Atlantique aient abordé un jour les côtes américaines. God bless Euskal Herria.queue-de-baleine

      2. La Coupe du Monde de Football 1998

        Tout le monde sait que l’équipe qui remporta la Coupe du Monde 1998 était composée de deux basques, Bixente Lizarazu et Didier Deschamps. Soit 20 % des joueurs de champs. CQFD.deschamps-coupe

      3. La branlée de Rolland à Roncevaux

        Même si ça doit désoler Jean-Marie et sa petite famille, ce ne sont pas les sarrasins mais les basques qui ont mit une sacrée branlée à l’arrière garde de Charlemagne commandée par Rolland au col de Roncevaux. L’armée franque avait d’ailleurs, pour se ravitailler, pillé la ville de Pampelune et ainsi perturbé les fêtes de San Fermin. La vengeance basque fut terrible.
        roland

      4. Le cidre. 

        Bon ok, ici, il s’appelle le Sagarno, mais c’est bien du cidre dont on parle. Pendant la guerre de 100 ans, les anglais implantés en Aquitaine tels des doryphores sur un champ de pommes de terre, l’ont ramené depuis le port de Bordeaux vers la Normandie et la Bretagne qui, depuis, se sont accaparés l’appellation d’origine.cidrerie-basque

      5. Le chocolat depuis Bayonne.

        C’est avec les migrations des juifs chassés d’Espagne et du Portugal par l’Inquisition (les cons) puis réfugiés à Bayonne que le chocolat va conquérir la France puis l’Europe entière dans les années 1610. En 1761, refusant une fusion, les Bayonnais créèrent la “Guilde de la corporation des chocolatiers”, excluant les juifs. chocobayonne

      6. Les Pataugas

        En 1948, de retour d’un voyage d’études aux Etats-Unis, René Elissabide de Mauléon imagine un brodequin de toile, léger mais très résistant, apte à une utilisation intensive. Quelque chose entre la sandale de jute et la très grosse chaussure de montagne. Le Pataugas est né. 
        pataugas

      7. Le premier tour du monde.

        Il faut une fois pour toute arrêter de parler de cet imposteur de Magellan qui n’a jamais fini son tour du Monde, arrêté par une flèche empoisonnée aux Philippines mais plutôt de son second Juan Sebastián Elcano, né en 1476 à Getaria qui pris la direction de l’expédition après la mort de son chef.elcano

      8. Les bains de mer

        Bien avant que Napoléon III et son e-génie d’épouse ne craque pour Biarritz, la Cité des Rois, toussa ; les basques se rendaient une fois par an et ce depuis la nuit des temps, en procession à la Côte des basques pour leur bain de mer annuel et identitaire (d’où le nom de la plage) inventant ainsi le rite du bain de mer. La tradition est restée mais les basques ont été remplacés par les bobos.cote_des_basques

      9. Le Cacolet

        Je vous concède que ce n’est pas l’invention la plus marquante de l’histoire de l’humanité, néanmoins cet espèce de  bât, constitué de deux sièges à dossier fixés sur une armature adaptée au dos d’un âne pour le transport de deux personnes découle indiscutablement du basque “kakoletak”, siège en bois recourbé. Très utilisé à la belle époque pour se rendre de Bayonne à Biarritz, il a aujourd’hui été remplacé par la ligne Chronoplus.Cacolet

      10. Le gâteau basque

        Cette invention là, personne ne va la contester aux basques. C’est à Marianne Hirigoyen, native de Hélette et pâtissière à Cambo que l’on doit dans les années 1800 la recette familiale du gâteau basque. Pense à elle la prochaine fois que tu te gaveras.

 

27 Réponses

      • Peyo

        Hé oui les bérets sont plus généralement gascon et pas basque. C ‘est comme la ville de Bayonne elle est Gascogne et pas basque.

    • Behaxeteguy

      Pour ce qui est du béret rendons à césar ce qui est au BÉARN UN POINT C’EST TOUT

      Répondre
  1. Roy Bean

    Pour le premier point c’est les vikings qui ont découvert l’Amérique au Xème siècle environ.

    Répondre
  2. Ghost1

    Bonjour

    Je crains que les vikings n’aient précédé les basques et le Colomb dans les terres d’Amérique 🙂
    Mais intéressant malgré tout

    Répondre
  3. Sylvain

    Chauvins et prétentieux les basques ?? Nooonnnnnn ! Heureusement que tout les basques n’ont pas le «melon» comme vous, sinon, il y aurait un sérieux problème de place place dans votre région !

    Répondre
    • Kasko

      avec les ordures que nous laissent les touristes quand ils repartent on commence à ne plus avoir de place dans nos cœurs pour ces derniers, et puis avec tous les bobos qui y viennent construire leur béton pas besoin de choper le melon !! il y a une vieille histoire qui dit qu’on appelle pas les cons au pays basque … ils viennent tout seul , pitoa !!

      Répondre
      • Diharce

        bonsoir,faut pas oublier, que beaucoup de commerces de la cote ,et de l intérieur du pays basque, vivent avec la cosommation, et les achats ,qu effectuent les touristes ,on a besoin d eux pour notre économie,,il y a des gens trés bien …faut pas généraliser…
        kasko…..faut positiver…..poliment….. AUPA….ESKUAL HERRIA…

  4. xabi

    Sympa et amusant à lire mais une petite erreur s’est infiltrée dans le texte au début, mais il se peut que ce fusse fait exprès.
    Le mot désignant une multitude n’est pas un mot dont une partie est British, ce mot est complètement Français, ceci dit il s’écrit ainsi : foultitude

    Répondre
  5. Nathalie Beau de Loménie

    Phil !!!!!! tout ceci est excellent !! mais…………….. il y a le “leach”, ce cordon élastique devenu INDISPENSABLE qui retient la planche de surf par la cheville,
    répandu partout dans le monde : son inventeur est le biarrot Georges Hennebutte.
    Si seulement il avait pensé à déposer le brevet !!!!…………..

    Répondre
  6. alexis

    Bof, un peu tiré par les cheveux cet article.
    Prenez n’importe quelle région de France ( Bretagne, Alsace, Corse etc…) et vous trouverez des faits historiques au moins aussi remarquables, sinon plus.
    Le seul véritable problème c’est que les basques essaient toujours de péter plus haut que leur cul , et plus que leur culture, c’est surtout leur orgueil qui les différencie de tous les autres.

    Répondre
    • Geneviva

      héhéhé… plus que d’accord !
      l’orgueil basque à mettre en 1er MDR… sinon pour le reste à revoir !!!!

      Répondre
      • Diharce

        bonjour, beaucoup de jaloux<……de notre culture ,de nos us et coutumes,de notre belle langue basque ,de nos produits régionaux,de notre situation géographique ,belles campagnes,entre montagnes et mer……vive la force basque …..et notre ESKUAL HERRIA…….
        chaque région a son charme,ok, respect…..
        pays basque…on t"AIME……

    • Amaia

      Je pense que tu ne dois pas connaitre beaucoup de vrais Basque pour te permettre de sortir autant d’inepties !
      Viens discuter avec des Basques dans les terres plutôt que des bobos de Biarritz et on verra lequel de vous deux pète plus haut que son cul…!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.