906 000 € économisés en 2019 – 1, 65 M€ d’économie en 2 ans pour les Bayonnais – le coût net pour la Ville passe sous le million d’euros pour la première fois depuis 2003

La Commission extra-municipale des Fêtes de Bayonne, réunie le 6 novembre dernier, a présenté le bilan de l’édition 2019. Les principaux volets des Fêtes : l’animation, la prévention, la sécurité, la fréquentation et le dispositif Pass Fêtes affichent tous un bilan positif. 

La mise en place depuis l’année dernière d’un droit d’entrée pendant le week-end dans un périmètre sécurisé a généré une ambiance de fête plus apaisée. On note ainsi : 

Dans le domaine de la sécurité : une amélioration des dispositifs antérieurs (ouverture de tous les sacs, contrôle de tous les véhicules dans le périmètre du mercredi 11h au lundi 2h et 5 entrées filtrées 24h/24) : . une baisse notable des incidents et accidents enregistrés par les services de secours . moins d’accidents . moins de violences, d’actes déplacés et délictuels . moins d’hospitalisations : 

– moins 10% en 2019 par rapport à 2018 – moins 25% en 2018 par rapport à 2017 

Dans le domaine de la prévention : . l’impact croissant des campagnes de prévention . le rôle des penãs, 61 labellisées cette année, qui mettent en œuvre les préconisations de leur charte . la verbalisation pour la première fois des mictions sur la voie publique. 

La fréquentation est au moins équivalente, si ce n’est supérieure, à celle de 2018 pour l’ensemble des Fêtes malgré une baisse, le vendredi et le samedi due à une météo très défavorable. 

Le dispositif Pass Fêtes présente lui aussi des chiffres stables par rapport à 2018, avec 210 000 bracelets distribués : 

44 000 délivrés gratuitement (39 000 aux Bayonnais, 5 000 aux professionnels et acteurs de la fête) . 166 100 vendus : 16 500 en prévente à la mairie et à La Poste, 8 900 en ligne, 

65 100 via 35 revendeurs, 75 600 aux caisses. 

Le bilan financier Afin de faciliter la lecture du bilan financier, les comptes ont été ventilés en deux volets (comme en 2018) : l’organisation habituelle des Fêtes, d’une part, la mise en place du dispositif Pass Fêtes, d’autre part. 

– Le dispositif habituel Les dépenses d’organisation des Fêtes se sont élevées à 2 538 000 € cette année, en hausse de 71 000 € par rapport à 2018. Cette évolution traduit l’augmentation significative du budget consacré aux animations (568 000 €, soit + 18 %), rendue possible par la recette nouvelle dégagée par les bracelets Pass Fêtes. La Commission extra- municipale des Fêtes a ainsi pu proposer des animations encore plus qualitatives, comme par exemple le concert de Manau place de la Liberté ou le festival de force basque à Saint- André. Après la forte augmentation des années précédentes, le budget de la sécurité s’élève à un million d’euros. 

Les recettes perçues par la Ville se sont montées à 664 000 €, chiffre comparable à 2018 ; il s’agit essentiellement des redevances d’occupation du domaine public facturées aux restaurateurs, cafetiers, marchands ambulants et forains. 

Le coût net de l’organisation des Fêtes (dépenses – recettes), sans prendre en compte l’apport de la vente des bracelets, s’établit ainsi à 1 874 000 € contre 1 812 000 € en 2018. 

– Le bilan du droit d’accès 166 100 bracelets Pass Fêtes ont été vendus cette année pour une recette de 1 329 000 €. En dépit de très mauvaises conditions météorologiques le vendredi soir et le samedi, les ventes se sont établies quasiment au même niveau qu’en 2018. Afin de faciliter l’achat des bracelets, de nombreuses modalités ont été proposées : vente en ligne, prévente dans les bureaux de poste, au théâtre Michel-Portal, à l’Espace socioculturel municipal et à la Maison des associations, vente dans les offices de tourisme, les campings, tabacs, etc. 

Le dimensionnement et le fonctionnement du dispositif (installation et gestion des caisses aux 9 points d’entrée, contrôle d’accès, achat de bracelets…) ont été optimisés, permettant la fluidité nécessaire aux entrées. 

Ainsi, le dispositif Fêtes payantes a dégagé cette année un résultat net de 906 000 €, en amélioration sensible par rapport à l’année dernière (+ 167 000 €). 

Cette recette de 906 000 € a permis de ramener le coût net des Fêtes de Bayonne 2019 de 1 874 000 € à 968 000 €. Ce dispositif a ainsi permis, pour la première fois depuis 16 ans, de ramener le coût pour la Ville à moins d’un million d’euros. 

Pour mémoire, en 2018 le dispositif Fêtes payantes avait dégagé un résultat de 739 000 € et avait permis de ramener le coût net des Fêtes à 1 065 000 €. En deux éditions, le paiement partiel des Fêtes a donc permis de faire économiser plus d’1 million 600 000 euros aux contribuables bayonnais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.