Sur la Côte basque, entre contraintes naturelles et réglementaires, élus et promoteurs se creusent la tête pour trouver des solutions satisfaisantes pour tout le monde. Et c’est pas gagné.

Comment se porte le marché du neuf au Pays basque ? Si le marché est plutôt dynamique, il l’est parfois un peu trop au regard de l’offre qui a réellement du mal à se renouveler.  Les mises en vente ne suivent pas forcément la demande et on constate que cette tendance va en s’aggravant. Le Pays basque est soumis à de nombreuses contraintes et il est de plus en plus difficile de sortir de nouvelles opérations.

Le nouveau programme local de l’habitat vise, par exemple, à diviser par deux le nombre de logements Iibres dans l’agglomération de Bayonne. L’objectif affiché de produire plus de logements sociaux est honorable mais c’est oublier le rôle des promoteurs dans le parcours résidentiel grâce à la production de logements abordables.

La tendance forte du moment l’investissement, dans un soucis de défiscalisation  d’un appartement ou d’une maison neuve.

Aujourd’hui, de nombreux dispositifs défiscalisants permettent de réaliser un investissement particulièrement rentable. Mais la plupart d’entre eux sont à des règles draconiennes et de nombreux projets ne sont pas forcément adapté à la défiscalisation. Selon la nature du projet immobilier sur lequel vous vous pencherez, le montant des avantages liés à la défiscalisation est très variable et il est important d’étudier le projet défiscalisation dans son ensemble pour vérifier qu’il soit en adéquation avec le projet immobilier.

La loi Pinel
En 2015, la loi Pinel a remplacé la loi Duflot , elle permet de bénéficier de réductions d’impôts; anciennement Scellier et Duflot. La loi Pinel vous permet d’optimiser l’investissement foncier par le biais de la défiscalisa.

Comme on peut le voir sur le site www.la-loi-pinel.com, les zones en France sont soumises à un découpage géographique très précis.

Les zones tendues :

  • Zone A bis : Paris et 76 communes de d’ Ile de France.
  • Zone A : 650 communes dont Montpellier, Lyon, Marseille, Lille et certaines communes de l’Ile de France et la Côte d’Azur.
  • Zone B1 : 1 546 communes de plus de 250 000 habitants telles que Nantes, Bordeaux. Certaines communes de l’Ile de France, de Corse, des départements d’Outre-Mer mais aussi Bayonne.
  • Zone B2 : Certaines communes situées dans cette zone peuvent être éligibles au dispositif de loi Pinel mais nécessitent un agrément signé par le préfet.

Pour conclure :

Une séries d’amendement votés récemment par la commission des finances de l’assemblée nationale laisse à penser que le dispositif Pinel devrait être élargi à de nouvelles communes

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.