Il est temps d’aimer en noir et blanc..

Le temps d’aimer est terminé, depuis dimanche dernier, mais juste celui… d’aimer la danse et encore… à Biarritz uniquement.
Dommage… J’aurai aimé voir encore et encore quelques petits pas chassés, des corps désarticulés, des muscles tétanisés et des êtres s’entrelacer pudiquement au son d’une musique pop, rock, classique, ou encore électro.

Lors du festival de danse de Biarritz ; pour être sûr de voir le spectacle de danse qui vous sublime, il faudrait tous les voir. Au risque d’une overdose “dansetesque” ! (néologisme osé NDLR)

Car au festival de danse de Biarritz, il y en a pour tous les goûts. Du chauvinisme de la danse au plus destroy et incompréhensible des contemporain. Mais c’est ce qui fait le mérite et la grandeur de ce festival, c’est sa diversité.

Sandrine – CôtéSmalt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.