Les dents de l’amer..

Non on ne parle pas de ceux de l’immobilier ou de la politique qui sévissent allègrement depuis des années dans la fière station balnéaire chère à Napoléon III, lui-même un grand prédateur..

Périodiquement, la rumeur – amplifiée sporadiquement par les réseaux sociaux – revient hanter les abords de la Côte des basques sans pour autant décourager les meutes de surfeurs- baigneurs ou les trop-plein des bassins de rétention…

Les images de 2010 :

Donc la twistosphère s’est affolée ces derniers jours :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.