Bon, ok, on vit sur la Côte basque, on est relativement privilégié (ne l’ébruitons pas, néanmoins) et si le divorce par consentement mutuel reste la procédure privilégié des couples français, les habitants de la région ne dérogent, évidemment, pas à la règle.

Malgré cette “euphorie” ambiante concernant le divorce par consentement mutuel, on est en droit de se demander quelle est la place des enfants, comment doit s’organiser la garde et une foule d’autres questions sur la même thématique.

Aussi paradoxale que la formule puisse paraître, ce type de divorce nécessite une bonne entente entre les deux entités du couple.

Il nous faut ici revenir sur une apparence trompeuse concernant les enfants et la possibilité qu’on leur offrirait,  dans le cadre du divorce à l’amiable , d’être entendu. Le soucis est que dans le cadre de ce type de divorce, les parents n’ont qu’une idée : divorcer  le plus rapidement possible et il est fort peu probable – à tort ou à raison –  qu’ils informeront leurs enfant de ce nouveau droit que la loi française leurs offrent…

Quand le juge aux affaires familiales est nommé, il doit mettre en place le résolution des problèmes de garde des enfants et de la ou des pensions alimentaires versées par l’un ou l’autre des ex conjoints. Dans bien des cas ces éléments complique le processus de la séparation.

On constatera donc, et personne n’en sera surpris, que les procédures avec contentieux sont beaucoup plus nombreuses dans les divorces avec enfants que dans les procédures entre deux adultes isolés.

La tendance forte reste, malgré tout, la garde alternée. C’est le rythme préférée des couples divorcés en France et cette tendance à le vent en poupe.
On parle parfois de garde partagée ou alternée. Il semble qu’actuellement, plus de vingt cinq pour cent des couples séparés soit choisissent ce type de garde. On notera que dans ces statistiques sont pris en compte tous les âges d’enfants et surtout les plus petits…

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.