Booking.com

“Des Pyrénées aux tranchées”, l’histoire des Donazahartars et du peintre Antoine de Salaberry

Situé à quelques kilomètres de la frontière espagnole, à l’exact opposé de celle qui séparait la France de l’Allemagne, le petit village basque de Saint-Jean-Le-Vieux ne sera pas épargné, lui non plus, par les affres de la Grande Guerre. Répondant à l’appel de la Nation, les Donazahartars laisseront leurs familles, leurs vertes montagnes et leurs fusils de chasse pour la boue des tranchées et les armes terrifiantes de la guerre.

Parmi eux, le peintre Antoine de Salaberry a gardé ses crayons et pinceaux dans son barda. Jusqu’à son dernier souffle, il dessinera la vie quotidienne au front, laissant un magnifique, et souvent critique, témoignage pictural de l’époque.

Grâce aux archives nationales et familiales, les destins croisés et brisés de ces hommes, héros ou victimes, donnent une idée du bouleversement local que fut cette tragédie mondiale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.