Comment ? Champion du monde ? Un français ? Un biarrot qui plus est ? et aucune information au journal de 20h ?


Heureusement cotebasque.net à la pointe de l’information vous donne tous les détails sur ce nouveau champion.

Et oui… En ce dimanche du 30 octobre dernier Samuel Dougados (Sam) a été couronné du titre de Champion du monde de Beach-Art à Jersey lors du MyMemory.com Beach Art World Championship. Un couronnement insolite, pour un championnat tout aussi peu banal.
La magnifique île de Jersey, a en effet organisé les samedi 29 et dimanche 30 octobre 2011 la première compétition internationale de Beach Art. Un beau moyen pour cette petite île Anglo-Normande, jonchée de magnifiques plages de faire parler d’elle.
Et puis… son côté British lui donne cette excentricité de jamais vouloir faire comme les autres.

Sam s’est donc envolé pour Jersey la semaine dernière et a rejoint ses compatriotes de Beach-art, le Californien Andres Amador, le Jersiais Andy Coutanche et les deux anglais Andy Moss et Jamie Wardley pour inaugurer et concourir à ce premier championnat.
La recette est assez simple, il faut une grande marée avec de très forts coefficients, trois juges, des artistes sympathiques et talentueux maniant le râteau avec dextérité et… surtout…. pas de pluie. A partir de ce moment l’artiste investit la plage et accomplie une réelle performance artistique.
Sam est l’un de ces artiste plasticien qui réalise le Beach-Art depuis quelques années déjà. Vous pouvez le voir assez souvent sur la côte des basques. On pourrait même dire qu’il a fait de cette plage son bureau, son tatami d’entraînement.
Lors de son week-end à Jersey, il réalisa sa plus grande fresque sur l’une des plus belle plage de l’île :  Ouaisne Bay. Pour la première fois, Sam réalisa son dessin à l’aide de 2 râteaux, (1 dans chaque main) car le temps était compté, l’épreuve commençait à 12h30, pour se terminer à 16h. On peut dire que le Beach art est aussi sportif qu’artistique car des kilomètres de sable sont parcourus.
Le travail de ce plasticien ne s’arrête pas là, il photographie ses œuvres éphémères, les travaille sur ordinateur et les imprime généralement sur aluminium brossé pour les rendre immuables et pouvoir les présenter à tous ceux qui aiment son travail.

www.artmajeur.com/dougasam
En ce week-end d’Halloween, pendant que certains jouaient à se faire peur, d’autres ratissaient les grandes plages de Jersey, pour le plus grand plaisir des Jersiais, des touristes anglais et français.
Une belle découverte d’un art peu connu.

Merci Jersey pour cette belle initiative, merci Sam pour cette belle performance !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.