Encore des requins à Biarritz ?

Les dents de l'amer.. Non on ne parle pas de ceux de l'immobilier ou de la politique qui sévissent allègrement depuis des années dans la fière station balnéaire chère à Napoléon III, lui-même un grand prédateu...