Bayonne : deuxième édition du festival Paseo, du 2 au 21 août

paseo bayonne

Un ballet de l’Opéra de Paris, un spectacle pyrotechnique, le théâtre de rue de la Compagnie Jour de Fête…

La Ville de Bayonne présente la deuxième édition du festival Paseo, qui se tiendra du 2 au 21 août 2019. L’enjeu de ce jeune festival est de rayonner et d’attirer bien au- delà de la ville pour mieux positionner Bayonne dans le champ du tourisme culturel et patrimonial. 

Au sortir du tourbillon des Fêtes de Bayonne, la quiétude qui gagne la ville invite à une promenade culturelle atypique, un paseo au cœur du patrimoine bayonnais où chacune et chacun, au gré de ses envies, s’enthousiasmera pour un spectacle, un concert, une exposition, un film… 

À la fois enracinée et ouverte sur le monde, Bayonne, ville d’art et d’histoire, fait de la diversité culturelle une réalité. Entre tradition et création, identité et altérité, son festival Paseo illustre, à sa manière, cette ambition d’une ville plurielle et si singulière. 

Un festival 100% gratuit Parce que l’été est plus particulièrement propice aux sorties très régulières en famille, la Ville de Bayonne propose de nombreuses animations totalement gratuites. Avec Paseo, le mois d’août est le point d’orgue de cette volonté municipale. Ce festival, qui fait la part belle aux propositions artistiques et culturelles de grande qualité, s’adresse à toutes et tous : Bayonnais et visiteurs. 

LE PROGRAMME 

Assurément, le spectacle des Solistes du Ballet de l’Opéra de Paris, qui clôturera la manifestation (21 août), constituera l’événement artistique majeur du festival. Dans un registre très différent et dans la lignée du spectaculaire Concert de feu (Paseo 2018), la toute nouvelle production Symfeuny des Deabru Beltzak sublimera l’art des percussions par des effets pyrotechniques parfaitement synchronisés (11 août). 

En prélude au spectacle de l’Opéra de Paris, trois compagnies de danse, parmi les meilleures de la région, – Kukai (2 août), Bilaka (2 août) et Illicite Bayonne (19 août) – investiront la place Jacques-Portes. 

Les musiques folks, classiques, populaires, virtuoses et les musiques à danser feront entendre leurs différences place Jacques-Portes, sur le carreau des Halles, dans la cave médiévale de la rue Lagréou et devant le cinéma L’Atalante : Laüsa (5 août), Quintette de cuivres de l’Orchestre symphonique du Pays Basque (12 août), musiciens de Bilaka (10 août), duo Philippe de Ezcurra / Aitor Furundarena (16 août), duo Gérard Luc Gorka Robles (13 août), duo Léna François-Poulet / Calypso Debrot (6 août), Harmonie Bayonnaise (9 août), Gaiteros du Roi Léon (20 août). 

La promenade des remparts de Mousserolles servira de cadre au tout nouveau spectacle de rue de la dynamique Cie Jour de fête (8 août). L’Atalante participe à Paseo avec le documentaire Beau Joueur, le 7 août et le film Dantza le 20 août. L’Aviron Bayonnais également avec le documentaire Beau Joueur et l’exposition Hors Jeu (La Poudrière, du 3 au 21 août). 

Enfin les trois expositions événementielles de l’été Chefs-d’œuvre du Musée Bonnat- Helleu au Musée Basque et de l’histoire de Bayonne, Le Siècle de Balenciaga (DIDAM) et Humanofolie (Muséum d’histoire naturelle) sont aussi au programme. Le festival Paseo distingue par ailleurs Remp’Arts et ses 80 artistes plasticiens invités par la Galerie des Corsaires (17 et 18 août), plusieurs autres expositions à la médiathèque et au Musée Basque et divers parcours pour (re)découvrir la ville (visites guidées et visites libres). 

2 AOÛT / SOKA Soka a été créée voici une dizaine d’années par Kukai dantza. Elle est désormais interprétée par les danseurs et musiciens de Bilaka. Par un travail passionnant entre danse traditionnelle et danse contemporaine, les chorégraphes questionnent l’une des traditions les plus enracinées du Pays basque pour donner naissance à une chorégraphie virtuose pour cinq danseurs et un percussionniste. Bilaka est également programmé dans Paseo avec un bal traditionnel inédit, le 10 août prochain. Place Jacques-Portes, 19h 

2 AOÛT / GELAJAUZIAK De la rencontre entre ces deux grands maîtres de la danse contemporaine et de la danse traditionnelle basque est née Gelajauziak. La chorégraphie, d’une incroyable beauté, jaillit avec vitalité et fluidité. Prix du spectacle le plus innovant au Salon du théâtre et de la danse de Huesca (2014), Prix du meilleur spectacle d’Euskadi (2014), Prix national d’Espagne de la meilleure troupe de danse (2015), Prix national d’Espagne de la meilleure composition musicale (2015). Place Jacques-Portes, 20h 

5 AOÛT / LAÜSA Laüsa puise ses influences dans le folk, la pop, le rock et flirte parfois avec des couleurs méditerranéennes et africaines. Laüsa affirme de la plus belle manière artistique et culturelle qui soit son ancrage en terre gasconne de même que son appartenance à un monde ouvert, curieux et respectueux des identités qui sont autant de terres d’accueil et d’échanges. Ce concert traditionnel au son très actuel pourrait aussi prendre quelques allures de bal gas- con… Place Jacques-Portes, 19h30 

6 AOÛT / BIRDS Carte blanche artistique. L’une des plus belles caves médiévales de la ville sert d’écrin au talent de deux jeunes artistes. La première, accordéoniste, a proposé à la seconde, plasticienne, le principe d’une performance sonore et visuelle. De J.P. Rameau à M. Glinka, quelques-unes des très belles pages de musique ayant pour thème les oiseaux seront inter- prétées en direct au diapason d’images créées dans l’instant et projetées à même la pierre. Cave Lagréou, 5-7 rue Lagréou, 17h, 18h, 19h et 20h 

7 AOÛT / BEAU JOUEUR L’Aviron Bayonnais passionne bien au-delà de son cercle de supporters à la ferveur inégalable. Ce club, inscrit dans l’ADN de la ville, est le sujet de Beau Joueur ; un documentaire empreint d’humanité sur la douloureuse saison 2016/2017 de l’Aviron Bayonnais. « On souffre avec eux, on s’attendrit devant leur regard de gamin catastrophé, devant l’échec an- noncé, on a mal pour eux, on voudrait tant qu’ils gagnent » (CINA). À découvrir aussi l’exposition Hors jeu. * dans la limite des places disponibles. Invitations à retirer le jour même dès 14h à L’Atalante Cinéma L’Atalante, quai Amiral-Sala, 20h30 

8 AOÛT / LE PROJET LARAMIE En 1998, à Laramie, petite bourgade du Wyoming, un jeune homme de vingt et un an, Mat- thew Shepard, est sauvagement assassiné, victime d’un crime homophobe. L’histoire boule- verse les États-Unis et provoque une prise de conscience sans précédent. Au travers de plus de deux cents témoignages, c’est la vérité sur cette tragédie qui peu à peu se fait jour. En mêlant théâtre de rue, musique et danse, les comédiens vous convient dans l’immensité des paysages américains, du coucher du soleil à la nuit tombée. Promenade des remparts de Mousserolles, 20h30 

9 AOÛT / HARMONIE BAYONNAISE Le public apprécie son répertoire qui embrasse tous les styles : du jazz au classique en passant par la musique de film et la musique populaire. L’Harmonie Bayonnaise a, assurément, le contact facile avec son auditoire. Pour son concert dans le cadre de Paseo et du Marché des Producteurs du Pays, les Gaiteros du Roi Léon se joindront aux musiciens de l’Harmonie Bayonnaise pour plusieurs œuvres. À ces moments-là, l’Harmonie se donnera des airs de cobla catalane en alternance avec son programme plus traditionnel dont l’éclectisme reste la marque de fabrique. Carreau des Halles, 21h 

10 AOÛT / BAL DE BILAKA Les musiciens de Bilaka réinventent le plaisir de danser ensemble pour se distraire, s’étourdir, être tenu dans des bras et pour le bonheur de tourner dans un sens, puis dans l’autre. La valse, les mutxiko, le fandango, la mazurka, de nombreuses autres danses intem- porelles et quelques impromptus chorégraphiques avec les danseurs de Bilaka qui pourraient bien s’inviter sur la piste pour y glisser un morceau de répertoire… Le Bal de Bilaka réjouira l’assistance y compris celles et ceux moins enclins à se dégourdir les jambes ! Carreau des Halles, 20h30 

11 AOÛT / SYMFEUNY Avec ce nouveau spectacle vibrant et sonore, la Cie Deabru Beltzak explore un format hy- bride, enchaînant un défilé tonitruant avec une performance sur scène élaborée comme une « battle » de percussions et de feu. Basée à Bilbao, mondialement connue dans le registre de la pyrotechnie et des percussions, Deabru Beltzak s’invite dans les capitales du Pays Basque avant de parcourir le monde. Après Vitoria/Gasteiz, Bilbao et Donostia/San Sebas- tián, c’est Bayonne qui, tout feu tout flamme, accueille l’une des premières représentations de Symfeuny. Carreau des Halles, 21h30 

12 AOÛT / QUINTETTE DE CUIVRES Ensemble riche et homogène au répertoire très varié, le Quintette de cuivres de l’Orchestre Symphonique du Pays Basque joue toutes les musiques y compris celles qui intéressent au- delà des mélomanes. Des pièces de Bach et de Haendel, mais aussi des extraits de West side story, des musiques aux couleurs jazzy, des morceaux choisis de la Carmen de Bizet et biens d’autres œuvres encore ; tout un programme qui ne se prend pas la tête pour des oreilles qui n’en demandaient pas tant ! Place Jacques-Portes, 19h30 

13 AOÛT / DE CARLOS GARDEL À ASTOR PIAZZOLLA C’est une petite anthologie du tango que nous ont concoctée Gérard Luc (accordéon) et Gorka Roblès (chant), deux artistes dont chacun au Pays Basque a pu apprécier leur talent dans des contextes très différents : du concert au bal, de la musique récréative à des œuvres très élaborées… Le tango qui les réunit est une passion qu’ils ont en commun tout comme l’envie de la transmettre au plus grand nombre. Pour ce faire, quelques commentaires amicaux et complices viendront ponctuer, ici et là, un concert rehaussé par la présence d’un couple de danseurs. Place Jacques-Portes, 19h30 

16 AOÛT / BEKOZ BEKO Bekoz Beko est un face-à-face spectaculaire entre deux accordéonistes virtuoses du Pays Basque nord (P. de Ezcurra) et du Pays Basque sud (A. Furundarena). Parallèlement à leurs carrières internationales d’artiste, ils enseignent, pour l’un, au Conservatoire Pays Basque Maurice-Ravel (P. de Ezcurra) et, pour l’autre, au Centre Supérieur de Musique d’Euskadi – Musikene (A. Furundarena). Curieux de toutes les musiques, ils abordent avec un égal bon- heur les esthétiques classiques, traditionnelles et contemporaines. Les deux artistes se jouent des codes avec une énergie complice hors du commun. Place Jacques-Portes, 19h30 

19 AOÛT / AURA LA MORT DU CYGNE Deux chorégraphes néoclassiques se partagent le spectacle. Fábio Lopez, le directeur artis- tique, de la Cie Illicite Bayonne, ancien danseur de l’École-Atelier Rudra Béjart Lausanne et du Malandain Ballet Biarritz et Miguel Ramalho, par ailleurs danseur soliste au Ballet National du Portugal. L’exigence artistique de ces deux chorégraphes de la nouvelle génération est servie par des jeunes danseuses et danseurs professionnels de premier plan formés par quelques-unes des meilleures écoles du monde. Place Jacques-Portes, 19h30 

20 AOÛT / LE CONCERT DES GAITEROS Une banda de gaiteros est composée de deux joueurs de gaita et d’un joueur de tambour (atabal). La gaita, nom d’origine arabe, est un instrument largement répandu, sous diverses formes, dans de nombreux territoires. Dans l’esprit des fêtes de Pampelune, elle anime les fêtes de Bayonne. Appréciée pour l’animation des rues, la banda de gaiteros est aussi une formation de concert. C’est ce second registre qui est mis en exergue par les Gaiteros du Roi Léon ; une couleur musicale à découvrir également à l’occasion de leur participation au concert de l’Harmonie Bayonnaise. Devant L’Atalante, quai Amiral-Sala, 20h15 

20 AOÛT / DANTZA L’orage éclate après une dure journée de travail dans les champs. Ainsi commence Dantza, une histoire sur le cycle de la vie et de la mort, sur la lutte pour la survie. Le temps qui passe est marqué par l’influence de la nature, et la danse est le langage choisi pour le raconter. La musique accompagne les routines quotidiennes : le rythme c’est la vie ! Un récit hypno- tique sur le miracle de l’existence. Cinéma L’Atalante, 3 quai Amiral-Sala, 21h 

21 AOÛT / SOLISTES DU BALLET DE PARIS Le Ballet de l’Opéra National de Paris, héritier d’une longue tradition, est sans conteste l’institution la plus renommée au monde dans ce domaine. Un florilège de pas de deux du grand répertoire du ballet classique constituera l’essentiel du programme. 

Danseurs de l’Opéra de Paris : N. Duboscq, T. Docquir (coryphées), A. Chiarcosso, I. Lopes- Gomes, C. Bon(quadrilles), L. Pireaux (Ballet de l’Opéra de Paris et Ballet de l’Opéra de Rome). Artistes invités : D. Le Floch, N. Ritmanic (premiers danseurs solistes de l’Opéra national de Bordeaux). Salle Lauga, 1 avenue Paul-Pras, 19h30 


LES EXPOSITIONS 

REMP’ART Fidèle à son concept, la Galerie des Corsaires reconduit pour la 7e année son exposition hors-les-murs. Le temps d’un week-end, 80 artistes – peintres, sculpteurs, photographes, dessinateurs – venus de la région et de la France entière, occupent les remparts. Une exposition à ciel ouvert, festive et conviviale, au cœur du secteur patrimonial fortifié. Remparts Tour-de-Sault, 17 août de 10h à 20h et 18 août de 10h à 18h 

BAYONNE ANNÉES 30, REGARDS CROISÉS Jules Gontiès, Auguste Aubert, Gaston Ouvrard, photographes de l’époque, proposent trois regards singuliers en noir et blanc sur le Bayonne des années 30. Médiathèque centre-ville, 10 rue des Gouverneurs, jusqu’au 25 septembre 

AVANT/APRÈS LA CÔTE BASQUE Après l’exploration de Bayonne et de l’intérieur du Pays Basque, le dernier volet de la trilogie Avant/Après chemine le long des sites côtiers. Musée basque et de l’histoire de Bayonne, jusqu’au 29 septembre 

LES FÊTES DE BAYONNE Bayonne ne serait pas Bayonne sans ses célèbres fêtes. Depuis 1932, la ville accueille à cette occasion près d’un million de fêtards, toutes générations confondues. Une exposition à même la rue pour en savoir un petit peu plus sur cet événement hors gabarit. 6 quai de Lesseps, à partir du 7 août 

LE SIÈCLE DE BALENCIAGA Bayonne accueille pour l’été une exposition d’exception autour de Cristóbal Balenciaga, une figure emblématique de la mode. À cette occasion, un ensemble de pièces uniques de haute couture, issues de collections privées est présenté dans une scénographie inédite au DIDAM, composée de mannequins, d’esquisses et de toiles de maîtres. Une visite chatoyante, entre étoffes, accessoires et photographies, donnant à découvrir un pan de l’histoire de la mode internationale et ses origines locales. DIDAM, 6 quai de Lesseps, jusqu’au 8 septembre 

CHEFS D’ŒUVRE DU MUSÉE BONNAT-HELLEU Le musée Basque et de l’histoire de Bayonne prête ses cimaises au musée Bonnat-Helleu, actuellement fermé pour travaux. Dans ce cadre unique sont à découvrir les œuvres d’artistes majeurs parmi lesquels Goya, El Greco, Tiepolo, Géricault, Ingres, Degas, Vouet, Glaize, Sorolla… sans oublier Bonnat et Helleu ! Musée basque et de l’histoire de Bayonne, jusqu’au 3 novembre 

HUMANOFOLIE Le sculpteur Jean Fontaine livre sa vision du monde où l’Homme, l’animal et la machine s’entremêlent pour donner d’étranges objets. Telles des chimères, ses œuvres hybrides sortent d’un monde fantastique : mécanique, reptiles, poissons, têtes d’oiseaux, corps d’êtres humains… Tout se mélange, à la croisée de la transformation de l’humain, de l’avènement de l’intelligence artificielle et de la disparition de la biodiversité. Muséum – plaine d’Ansot, jusqu’au 15 septembre 

HORS JEU – exposition 

HORS JEU Hors jeu est un voyage au cœur d’un match de rugby. Dans l’obscurité de La Poudrière surgissent des sons d’impacts, de respirations, de frottements, des sifflets, des cris, des murmures ; une immersion inédite dans l’ambiance du jeu. L’auditeur est transporté dans un espace primitif et sauvage. Il fait défiler les images suggérées d’un cinéma pour l’oreille. Il est sur le terrain : il est joueur, il sent la course, les accélérations cardiaques, le souffle, mais aussi les chutes, les plaquages… La Poudrière, allée des Platanes

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.