Un Toit & un Emploi Biarritz : projet de soutien de proximité aux sdf – réinsertion sociale par l’emploi

Projet SDF biarritzLe projet de soutien aux SDF, Un Toit & Un Emploi, a vu le jour lundi 27 février à Biarritz. Charles Pacaud et Benoît Téchoueyres ont décidé de venir en aide aux sans-abris avec un but bien précis : la réinsertion sociale par l’emploi. Grâce à une mobilisation exceptionnelle des internautes, l’association, en cours de création, a déjà pu atteindre quelques objectifs.

Leurs missions :

  • Accompagner les SDF dans leurs démarches administratives
  • Les aider à trouver un logement
  • Les aider dans leur recherche d’emploi
  • Leur trouver des vêtements et leur fournir des repas
  • Les réinsérer dans la vie sociale

Chaque action est tournée vers cette dernière mission. Avec l’aide de bénévoles, mais aussi grâce aux commentaires laissés par les internautes sur la page Facebook du projet, ils ont mis en place une véritable chaîne de solidarité. Dons de vêtements, postes à pourvoir, logements disponibles, tout le monde peut faire une bonne action à son échelle.

C’est à Biarritz, pour le moment, qu’ils mènent leurs actions pour aider Sébastien et Fabio. Grâce à la bienveillance des biarrots, l’association a trouvé un mobil-home pour accueillir les deux amis à partir de vendredi midi. C’est Paradisiacq Bois, fabriquant de piscines à Labenne qui leur met à disposition cet abri en échange d’un petit challenge : rénover l’extérieur et la terrasse du mobil-home. Dès la semaine suivante, Sébastien et Fabio doivent rencontrer des entreprises locales pour des entretiens d’embauche.

Un très bel élan de solidarité locale !

Vous pouvez suivre l’avancé du projet sur la page Facebook de l’association.

3 Réponses

  1. Londé

    Bonjour je m’appelle Stéphan je suis à atherbéa depuis 1an et le projet de trouver un emploi n’a pas abouti mon contrat de logement s’arrête fin Avril je suis à la rue pouvez-vous me rencontrer ?

  2. laure chambron

    L’association “un toit un emploi” n’existe pas contrairement à ce qu’indique M. PACAUD qui suivant le SUD OUEST en cause invoque une association “landaise” ou “basque”; les statuts n’ont même pas été déposés (il suffit de vérifier en ligne sur le Journal officiel des associations). Un seul SDF, Fabio, est à lui seul le “projet”; le second s’est enfui car il n’y a pas de véritable structure accompagnatrice sur le plan psychiatrique et personne d’autre n’a été aidé. Se servir de la misère des autres pour passer en une du journal et faire le buzz, c’est indigne et irrespectueux vis à vis des personnes véritablement en souffrance. L’association AURORE quant à elle, par exemple, a mis un place un véritable dispositif “Un toit un emploi” en 2014 (comme c’est bizarre…y aurait-il plagiat) et aucun des membres de l’association ne cherche à tirer la couverture vers lui pour quelques minutes de célébrité. Rien que le terme “projet SDF” est choquant; ce ne sont pas des outils de marketing mais des êtres humains…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.