L’année 2013 marque l’anniversaire des 100 ans de fouilles et de recherches archéologiques dans les grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya.

Dans ces grottes connues de tout temps, il y eut le temps des légendes protectrices (la grotte étant censée héberger des êtres mythologiques), le temps de l’invention d’un tourisme mondain au XIXème siècle
(Pierre Loti, Eugénie de Montijo,…), le temps de l’exploitation du guano, et enfin, avec le XXème siècle, les premières découvertes des richesses archéologiques des grottes.
C’est le préhistorien Passemard qui donne les premiers coups de pioche dans la grotte d’Isturitz en 1912. Ces sondages vont amener le chercheur à débuter en 1913 ce qui furent véritablement les premières
fouilles archéologiques dans ces grottes qui se révéleront d’une richesse inouïe en matériel archéologique.

Isturitz et Oxocelhaya

Depuis, Isturitz, et Oxocelhaya découverte en 1953, n’ont pratiquement pas cessé d’être lieux d’étude : les époux Saint Périer, Georges Laplace, Jean-Daniel Larribau, le Service Régional d’Archéologie d’Aquitaine, Christian Normand, Diego Garate, Aude Labarge,… ont travaillé ou travaillent encore directement dans les grottes et de très nombreux autres scientifiques et chercheurs dans différents pays, étudient et travaillent sur le matériel issu des diverses fouilles et découvertes.
C’est cette aventure scientifique que veut célébrer cette  année l’Espace Culturel Arts et Sciences.

>> Téléchargez le dossier complet 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.