Alors que la France entière, ballottée de fournitures scolaires en rentrée des crasses, voire en remaniement ministériel, rentre dans une phrase anxiogène aussi  récurrente qu’aiguë que ne renierait pas Stromae un jour de pluie en novembre à Bruxelles, la Côte basque, de manière inexpliquée pour le reste de l’hexagone, retrouve le sourire et la joie de vivre qui ne la quitte jamais le reste de l’année, si ce n’est pendant les 45 jours de pluie consécutifs de l’hiver.

Donc dés le premier septembre les cotebasquiens et les cotebasquiennes retrouvent la banane car :

  1. ILS sont partis. Enfin la majorité. Il ne reste que les étudiants sympatoches, les calmes couples sans enfant, et nos “aînés” à fort pouvoir d’achat..
  2. Les vagues reviennent. Contrairement à une idée reçue bien implantée dans les esprits si l’on en croit la densité de surfeurs semblable à une manifestation de soutien au régime sur la place Tian’anmen durant l’été, Juillet et Août sont des mois relativement pourris pour le surf.
  3. Les enfants et les ados retournent à l’école et le line-up se dégarni très sensiblement. (De l’anglais line up, signifiant ligne de front. Zone au large où se trouvent les surfeurs pour attendre et prendre les vagues.)
  4. Les alertes pollutions et fermetures de plages s’arrêtent. Donc soit les plages redeviennent propres, soit on s’en fout des conditions sanitaires de baignades des locaux.
  5. On va se gaver de cèpes, de girolles, de châtaignes, de figues et de tout un tas de trucs automnaux délicieux.
  6. On va assister a de remarquables événements, Fête du piment, Festival de Biarritz Amérique Latine etc.
  7. Statistiquement, septembre est, ici, le mois le plus ensoleillé de l’année.
  8. La lumière. Tu as remarqué comment, dès fin août la lumière a changé ? Finie les brumasses estivales, l’air a été passé au Karcher, comme dirait Nicolas..
  9. On sait maintenant de manière certaines que l’été indien comparé à l’été basco-indien ressemble plutôt au début de l’hiver en Laponie.
  10. Et pour finir, et comme tous les ans, c’est la période où l’on est près à parier son abonnement à l’année que l’Aviron Bayonnais jouera au minimum les barrages.. (quelque soit le championnat)

 

Bonne rentrée !

 

7 Réponses

  1. Avatar
    Chris64600

    “ILS sont partis. Enfin la majorité. Il ne reste que les étudiants sympatoches, les calmes couples sans enfant, et nos « aînés » à fort pouvoir d’achat”

    Heuuuu …
    Otez moi d’un doute là ?

    Si “ils” ne venaient pas dépenser leur argent en période estivale, où en serait l’Economie locale ?

    Le “ouf, ils sont partis” est un non-sens et en même temps un manque de respect évident pour les milliers de gens qui font vivre la région pendant leurs vacances …

    Comment peut-on faire un si grossière erreur de communication ?

    Il serait bien plus opportun de tout faire pour qu’ “ils” restent le plus longtemps possible dans la région, même hors saison, parce qu’ “ils” font une grosse partie de l’Economie locale et que grâce à eux il y a beaucoup de gens qui trouvent un emploi qui leur permet de survivre tout le reste de l’année …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.