dimanche 25 septembre 2022 | 75 Connectés | La citation du jour : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs" Constitution de 1793

Juan ESCAURIAZA, La mise en scène d’une réalité augmentée.

Plus vraies que vraies, les peintures de Juan ESCAURIAZA transcendent la ville. Architecture, humanité et nature s’y confrontent.
Une mise en scène magnifie cette réalité augmentée.
Aux dernières lueurs du jour, une délicate orchestration de balcons chauds et froids accentue les reliefs de sa lumière aux contrastes exacerbés. Les aplats de couleur des ciels bleu pervenche récurrents concèdent une simplicité minimaliste qui fait la part belle aux édifices urbains. Juan ESCAURIAZA révèle la beauté de scènes de la vie de tous les jours, toutefois l’œuvre humaine démesurée, écrasante, prend le pas sur l’homme de passage dans cet univers de perfection avec son petit quotidien, ses selfies, ses promenades du dimanche.
Que dire de cette végétation qui à l’instar de l’homme tente de trouver sa place dans cette profusion de bêton ?
Lui, l’hédoniste féru de musique, grand amateur de bonne chère, de vins fins et savant créateur de cocktails peint la réalisation architecturale humaine avec la précision d’un métronome.
Juan ESCAURIAZA nous révèle la beauté d’objets insignifiants voire encombrants; ainsi enseignes, signalisations, fils électriques, poteaux deviennent le sujet de toutes les préoccupations esthétiques de l’artiste.
Sa ville n’est pas celle où se ruent des milliers de touristes, mais plutôt des espaces usuels , ordinaires.
Ici tout est question d’éclairage.
La pureté de l’œuvre et sa belle simplicité nous emporte dans un environnement rêvé de précellence.

Catherine Portal.


Juan Escauriaza est un artiste madrilène, d’origine basque, autodidacte . La mairie de Madrid lui a consacré une grande rétrospective. Juan Escauriaza est titulaire d’un doctorat en sciences géologiques et d’un diplôme de troisième cycle en hydrogéologie et paléontologie.
Il a travaillé comme scientifique / géologue pour des entreprises bien connues en Espagne pendant dix ans. En 1994, il se consacre uniquement à la peinture, avec un succès critique et commercial extraordinaire.
« Le thème principal de mes peintures est le mystère qui se cache dans la ville. La banalité révèle le mystère, le calme, le silence et le vide sous la lumière du soleil. On peut considérer la ville comme la création la plus importante de l’humanité – créée par les gens pour leur propre bénéfice et conçue pour les servir. Cependant, au fur et à mesure de sa construction, la ville elle-même gagne en autonomie et en pouvoir, au point où elle commence à modifier et à changer les habitudes et les comportements humains. Alors que l’architecture peut durer et rester intacte pendant des siècles, les humains ne sont que des créatures transitoires et de courte durée – et leur impermanence individuelle intensifie la présence de la ville. »
Juan Escauriaza a réalisé de nombreuses expositions personnelles aux USA (Camden – San Francisco – Portland – New-York) et dans de nombreuses villes d’Europe (Madrid – Barcelone – Cuenca – Lisbonne) ; Il a participé à de grandes foires d’art contemporain et des expositions collectives en Chine (Hong-Kong – Singapour), Corée (Séoul) et en Europe (Londres – Mykonos – Milan – Rome).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.